Une tranquillité helvète, un nez phénicien, une rigueur germanique, une fougue de Viking ainsi qu’une dextérité arménienne. Voici le bagage d’un certain Joe Hoster.

Des études en Sciences Economiques pour le moins semées d’embûches. Un point culminant ? Son séjour à Montréal qui a déclenché en lui quelque chose de spécial, «la faute» à une belle relation amoureuse prématurément éteinte dès son retour en Suisse. C’est de là que le piano a ressurgi, après 10 ans d’interruption, et qu’il est devenu son outil favori pour laisser exprimer les vagues de sentiments qui le traversent.

Le diplôme en poche, deux années riches d’apprentissage dans le milieu de la finance l’ont mis en confiance. Puis il s’est tout simplement écouté et lancé un nouveau défi. Une prise de risque révélatrice. « Aujourd’hui je compose, j’écris, je joue, j’interprète, je mets en scène, j’absorbe les richesses qu’il y a tout autour de nous pour créer. Quoi de plus beau que de vivre ses rêves sans avoir un quelconque sentiment de regret !»

De jolies histoires musicales, de belles rencontres humaines ainsi qu’une bonne dose de sincérité n’attendent qu’à être partagées dont vous serez leurs ambassadeurs.